SEE YOU LETTER #1
Newsletter de confinement
 
 
🧭 DES NOUVELLES DU BORD
 
La triste mais inévitable nouvelle du confinement est tombée alors que nous étions au mouillage dans le port de pêche du Guilvinec dans le sud Finistère. Nous avons donc pris la décision d’utiliser les quelques heures de liberté qu’il nous restait le lendemain matin pour naviguer vers un port plus propice à un séjour prolongé sur Hirondelle à quai. C’est le port de plaisance de Loctudy, voisin de celui du Guilvinec, qui fut choisi pour sa situation abritée et le confort qu’il proposait - le wifi et les sanitaires étaient des critères décisifs.
 
Des vacances ? Pas vraiment… Située en face de nous, sur la rive opposée de l’embouchure de la rivière de Pont L’Abbé, la presqu’île de L’île Tudy nous rappelle chaque jour les enjeux qui ont fait prendre la mer à Hirondelle. Les problématiques d’érosion et de submersion marine que connaissent cette commune sont en effet particulièrement importantes. Cette ancienne île, devenue presqu’île en 1852 après l’édification d’une digue la reliant au continent, fut peuplée dès le début du XIXe siècle par des pêcheurs.
 
Le cordon littoral bordant la presqu’île, ayant largement souffert des prélèvements de sable jusqu’à leur interdiction en 1989, subi régulièrement l’assaut de houles violentes et présente un recul moyen de près d’un mètre chaque année. Aujourd’hui, un nombre important de bâtiment se situe sous le niveau de la mer et plus de la moitié des habitations sont dans des zone à risque. Ces problématiques, connues de longue date dans la commune, devrait s’intensifier à cause de la remontée du niveau marin.
L’Île Tudy évoque parfaitement la vulnérabilité de la côte sud du Finistère, particulièrement sensible à l’érosion et à la submersion marine en raison de sa faible altitude et de son littoral meuble.
☝️ LE SAVIEZ-VOUS ?
 
En France, 1,4 million de résidents sont susceptible d’être victime du phénomène de submersion marine.
 
 
 
💛 RENCONTRE COUP DE COEUR
 
Encore au port de Brest, nous avons rencontré Helena, navigatrice solo de 23 ans vivant à bord de son petit et robuste voilier de 31 pieds. Coincée à Brest durant l’incessante succession de tempêtes hivernales, elle nous raconte sa quête de durabilité à bord de Freedom. Après deux ans d’école d’architecture navale, elle décide de traverser l’Atlantique à bord de son voilier, sur lequel elle vit depuis déjà 4 ans, pour suivre des cours de design nautique aux Etats-Unis. Mais pour elle, cette traversée est également l’occasion de partager son aventure sur les réseaux sociaux - tout en montrant à son public que le monde du nautisme évolue. Sous la flottaison, sa coque est parsemée de petits carrés de couleurs différentes. Pour cause ! Elle prête le dessous de sa coque à une entreprise qui mène des recherches sur l’anti-fouling écologique, testant en conditions réelles la résistance et la tenue des différentes peintures. A bord, trois grands panneaux solaires lui fournissent assez d’énergie pour son électronique de navigation et pour un petit dessalinisateur - la recherche de l’autonomie par dessus tout. L’avitaillement, lui aussi, est réfléchi et durable : dans ses placards, des bocaux en plastique remplis d’aliments en vrac. A bord, elle suit un régime végétarien et de saison, qui en plus d’être durable pour la planète est aussi plus simple à conserver à bord. Si vous souhaitez suivre son aventure c'est ici !
Bon vent Helena, et Freedom !
 
 
Chaque mois, nous réalisons un podcast sur une thématique spécifique, découvrez notre dernier épisode !
 
Dans ce second épisode nous rencontrons Adrien Comte, un chercheur en économie de la mer spécialisé dans la comptabilité économique, qui nous parle de son métier d'économiste de la mer, de sa relation personnelle à l'océan, et du changement global auquel notre société fait face.
 
🦸🏼 PORTRAIT 
Thomas da Silva Rosa | Mediaman
 
“GoPRo take photo!” Cette exclamation de Thomas a rythmé nos journées, notre média-man prenant très à coeur son travail - sauf pendant les navigations où il a découvert les dures réalités du mal de mer.
🐦 LES HIRONDELLES DU MOIS 
📸 EN IMAGE
Le meilleur repas de la semaine
 
Et la récompense revient au Chef Yacine qui nous a concocté cette semaine de très belles galettes de sarrasin accompagnées de carottes mijotées au bon cidre local. Bon appetit !
 
Vous souhaitez nous soutenir ? Toute contribution, même la plus petite, nous aidera à donner vie à ce projet. Un grand merci à vous ! 
 
 
Facebook
Twitter
Instagram
Youtube
 
 
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit à la liste de diffusion de l'assaciation. Si vous souhaitez vous désinscrire, vous pouvez le faire en cliquant sur le lien ci-dessous.  
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Sailing Hirondelle